Vous avez pensé à préparer votre potager pour qu’il puisse passer l’hiver au chaud?

Et oui, ça y est, l’automne est officiellement là et le gel est même déjà arrivé. Brrr… Dommage d’ailleurs parce que je ne l’avais pas anticipé et je n’ai pas eu le temps de cueillir les derniers légumes et aromates d’été pour en faire de bons pestos.

Comment préparer votre potager à passer l’hiver bien au chaud, me direz-vous?

  • Cueillez les derniers légumes
  • Coupez les plants à ras du sol. Vous pouvez laisser les racines dans le sol, surtout celles des légumineuses qui continueront à apporter de l’azote. Les racines seront de toute façon dévorées par les vers de terre et autre vie dans le sol, vous les aidez donc aussi à passer l’hiver avec un peu de nourriture…
  • Nettoyez les parcelles et mettez les restes de culture sur votre compost (sans y mettre ce qui risque de laisser des graines qui y germeront)
  • Vous pouvez également semer des engrais verts en choisissant évidemment celui qui répond à votre besoin (aérer votre sol et/ou le fertiliser – ce sujet sera développé dans un prochain article d’ailleurs)
  • Certains proposent de planter l’ail blanc ou violet, moi j’attends mars par facilité. Maintenant je suis plus dans l’optique « je ferme tout » et je laisse la nature travailler pendant que je profite d’un autre hobby
  • Mais surtout… couvrez les sols nus avant qu’ils ne soient gelés. Mais pas avec n’importe quoi; tout dépend de ce que vous planterez au printemps. Reprenez donc le plan de plantation que je vous ai fourni lorsque j’ai dessiné votre potager, vous y trouverez exactement ce que vous devez faire pour chaque famille de légumes. Cette étape est cruciale pour vos récoltes de la saison prochaine. Si tout ceci est nouveau pour vous et que vous ne couvriez pas votre sol, vous avez probablement constaté que la terre a fabriqué une espèce de croute en surface. Votre sol est dure, l’eau s’infiltre mal. Bref, vous pestez quand vous devez planter vos premières petites salades de printemps…

Couvrir le sol permet de:

  • favoriser la vie biologique qui s’y cache et d’améliorer la structure de votre sol: La vie biologique qui réside sous vos pieds travaille pour vous! Chaque organisme remplit un rôle et a donc une fonction écologique. Les uns aérent le sol, les autres dégradent la matière organique ou la transportent, la recyclent … Votre terre sera travaillée constamment et vous la retrouverez toute friable et facile à travailler dès le printemps. En plus, l’air y passera mieux. Et de quoi ont besoin les plantes pour grandir: de lumière, d’eau et d’air ! cqfd
  • limiter l’effet du lessivageNotre bonne pluie belge acidifie nos sols et élimine les éléments nutritifs qu’il contiennent. En le couvrant vous limitez ces pertes/gaspillages de vitamines pour vos plantes.

Mais avec quoi le couvrir?

  • avec tout ce que la nature vous propose: des feuilles, des petites branches
  • et surtout du compost bien mûr: je vous rappellerai comment faire un bon compost dans un prochain article.

Et si vous souhaitez en savoir plus,
rejoignez-nous à la formation sur ce sujet !