Ceux qui ont déjà un potager savent que c’est maintenant que tout se joue.

Il vous reste peut-être encore quelques légumes en terre (poireaux, choux de Bruxelles, panais, topinambours), mais je vous rappelle qu’il est grand temps de penser à la prochaine saison.

Choisissez maintenant les légumes que vous souhaitez semer, planter et récolter lors des beaux jours (tant attendus d’ailleurs). Faites un inventaire de vos sachets de semences, optez pour des nouveautés et commencez vos achats.

Créez ou repensez votre espace potager : Vous aimeriez aussi avoir des petits légumes à deux pas de votre casserole ou vous adorez épicer vos plats avec des aromates peu connus ? Ou bien, vous vous êtes déjà lancés dans l’aventure du potager et vous y avez pris goût (ahaa !), mais vous réalisez que vous avez vu trop petit…

Préparez sur papier votre plan de plantation : Jouez à l’architecte ; placez vos légumes, fraises, petits fruitiers, aromates sur un plan. Souvenez-vous bien sûr des associations favorables et défavorables. Des cultures bien associées sont en effet le meilleur moyen de protéger vos plantes naturellement, sans recours aux produits chimiques et sans effort.

Maximisez votre espace en y ajoutant des fleurs ou plantes méllifères : En plus de mettre de la couleur, elles vous aideront à stimuler la croissance de vos légumes, à éloigner les parasites et à prévenir des maladies (oïdium, mildiou…).

Relisez vos livres sur la permaculture : Et souvenez-vous qu’un potager en permaculture est un jardin vivrier hautement productif, diversifié et presque sans travail (pas de labour, désherbage quasi nul, peu d’arrosage). Pourquoi encore? Parce que son sol est vivant et que la nature est bien faite ;-

Avoir un potager productif et efficace est surtout une question d’organisation, de rigueur et de créativité.

C’est d’ailleurs pour ça que j’adore cette phrase « la réussite d’un potager repose sur la capacité du jardinier à anticiper les potentiels problèmes et à favoriser les réussites ».

Un petit clin d’œil : Les potagers les plus connus et nourriciers encore aujourd’hui ne sont pas sortis de terre par hasard.
Des plans de plantation, de rotation, de diversité de plantes ont été minutieusement préparés pour donner des résultats spectaculaires. Le jardin potager du Château de Miromesnil, le potager de l’Abbaye de Royaumont ou le potager de St Jean de Beauregard en sont de magnifiques exemples.

Tout n’est pas encore limpide, vous souhaitez recevoir des lignes directrices pour y voir plus claire ?

     Rejoignez-nous aux formations
ou demandez de l’aide pour la
réalisation du plan de votre espace potager.