Les feuilles sont toutes tombées.
Profitez-en pour les utiliser au potager.

L’automne touche à sa fin.  Les feuilles sont toutes tombées et vous pensez alors à la corvée ramassage.
Voyez les choses autrement et profitez-en : ces feuilles sont bien utiles pour votre potager !
Ne les brûlez donc pas, épandez-les sur vos massifs ou votre potager.

Pourquoi dois-je couvrir mon potager de feuilles?

  • Elles tiennent vos plantes au chaud et protègent leurs racines contre le gel. Cette « écharpe » de feuilles est une « sorte d’isolant ».
  • Elles améliorent la structure de votre sol. Retournez lire l’article « En automne, il est temps d’hiverner votre potager »  pour vous souvenir pourquoi c’est essentiel de couvrir le sol du potager. J’y explique comment fonctionne la vie du sol et pourquoi cette vie est primordiale pour avoir un potager productif.
    C’est ce que les
     permaculteurs appellent un sol vivant.

Qu’est-ce qu’un sol vivant?

Un sol vivant est un sol dans lequel sont présents des êtres vivants (collemboles, acariens, cloportes…), des micro-organismes (bactéries, champignons), des vers de terre. Ceux-ci vont travailler le sol et décomposer la matière organique déposée en surface (feuilles mortes, mais aussi tout autre sorte de paillis) pour l’incorporer au sol.

Donc au lieu d’acheter des engrais chimiques pour améliorer la terre de votre potager, apportez plutôt des feuilles en surface. Ces matières organiques « brutes » se transformeront en éléments minéraux qui pourront alors être assimilés par les plantes. Je reviendrai sur l’importance de ces éléments minéraux (azote, phosphore, etc.) dans un autre article. C’est le NPK de vos cours de chimie…

Précisons quand même qu’il existe 2 grands types de matières organiques:
– les matériaux azotés (principalement verts et vivants) – nous y reviendrons dans l’article sur le compost.
– les matériaux carbonés (bruns et morts).
Or ce sont les matières carbonées qui sont essentielles pour obtenir un humus stable et fertile. Vous comprenez donc l’intérêt de les répandre sur votre sol.

Vous avez compris: ramassez et recyclez !

C’est tout bénéfice pour votre potager. Votre sol deviendra de plus en plus vivant. Et dans un sol vivant, tout pousse facilement et sans votre intervention (avec très peu d’arrosage, pas d’amendement ni d’engrais).
Vous obtiendrez ainsi un « écosystème régulé » (dixit les permaculteurs). En d’autres mots, un sol qui :
– s’auto-gère car il contient sa propre faune et flore ;
– s’auto-nourrit des matières que vous lui déposez dessus ;
– s’auto-hydrate car ces matières gardent l’humidité.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.» écrit A. Lavoisier dans son Traité élémentaire de chimie.

Et si vous souhaitez en savoir plus, rejoignez-nous aux formations lors desquelles tous ces aspects sont détaillés (voir le calendrier) !